TRAVAUX DE DRAGAGE DANS LES PORTS DE PLAISANCE CÔTIERS

Disposer d’une profondeur suffisante et entretenir les ports de plaisance flamands de Nieuport et de Blankenberge, ainsi que les docks des ports de plaisance d’Ostende et de Nieuport relèvent des compétences du département CÔTE. 

À Nieuport, Ostende et Blankenberge, le département effectue chaque année des travaux de dragage. À Zeebruges, ces travaux sont réalisés tous les trois ans. Ces travaux d’entretien sont effectués autant que possible en dehors de la saison de navigation. Le département CÔTE limite ainsi au maximum les nuisances pour la navigation de plaisance et garantit la disponibilité d’une profondeur suffisante pendant la saison d’été. Le département travaille dans ce cadre en collaboration avec les exploitants des ports, qui libèrent les docks pour que les travaux de dragage puissent être réalisés plus rapidement.

Le dragage du chenal du port est exécuté à l’aide d’une drague suceuse à élindes traînantes. Il s’agit d’un navire autonome équipé d’une buse d’aspiration réglable qui traîne sur le sol durant le dragage. Cette buse est dotée à son extrémité d’une tête d’aspiration, faisant office d’aspirateur géant. Dans le bateau, la buse d’aspiration est reliée à une pompe qui aspire le mélange de sable et d’eau dans la trémie de la drague. Les particules les plus lourdes se déposent dans la cale, tandis que l’eau résiduelle est rejetée par-dessus bord.

Le dragage des docks est effectué au moyen d’une drague à désagrégateur, qui permet également de nettoyer les fonds sous les appontements des ports de plaisance. La vase est pompée dans des chalands autonomes qui l’évacuent vers des centres de tri en mer.

Après le dragage, le sable peut être éventuellement immédiatement réutilisé pour reconstituer les plages ou renforcer les avancées maritimes de la plage.