Remblais de la préberge : suivi et évaluation

La Division de la Côte effectue régulièrement des remblais de plage pour accroître la sécurité contre les inondations en provenance de la mer. Ces réensablements sont effectués d'une part dans le cadre du Plan directeur Sécurité côtière   et d'autre part comme entretien afin de continuer à garantir le niveau de sécurité. En raison de la dynamique naturelle du système côtier, nos plages sont sujettes à l'érosion et à la sédimentation. L'entretien des zones à risque se fait généralement au moyen d’un remblaiement de plage, donc en fournissant du sable directement sur la plage. 

Tekening van een strandsuppletie

 

 

 

 

 

Une alternative est le remblaiement de la préberge. Ici, le sable est fourni sous la ligne de basse mer, sur la préberge. En raison de la dynamique naturelle, le sable peut se déplacer vers la plage au-dessus de la ligne de basse mer et ainsi alimenter la plage de manière naturelle.

Tekening van een vooroeversuppletie

 

 

 

 

 

L'avantage d'un remblaiement de la préberge est qu'il y a moins de nuisance sur la plage lors des travaux. Il est également moins cher que le remblaiement de plage habituel. Le remblaiement de la préberge à la Côte flamande est moins connu. Afin de déterminer si cette méthode alternative de réensablement convient aux plages de notre littoral, la Division de la Côte en 2014 a introduit un remblaiement de préberge devant Mariakerke (Ostende). En collaboration avec le Laboratoire des recherches hydrauliques, cette zone sera encore régulièrement surveillée jusqu'à la fin de 2018. Au printemps 2019, nous attendons les résultats de cette recherche. Sur la base de ces résultats, les mouvements du remblaiement de préberge et la plage adjacente à Mariakerke seront évalués. Puisque le mouvement du sable sur la préberge peut varier d'une zone à l'autre le long de la côte, la Division de la Côte surveille et évalue également le remblaiement de la préberge effectué à Nieuport en 2017.