PROJET D’ÉTUDE RÉSEAU DE MESURE DE LA CÔTE FLAMANDE — BROERSBANK

L’approche actuelle de protection de notre côte contre les inondations causées par la mer consiste à appliquer, là où cela est possible, des techniques d’aménagement doux des digues. L’ajout de sable sur la plage, dans les dunes et sur le littoral, vise à protéger la côte contre une grande marée censée frapper une fois tous les millénaires. Le département CÔTE continue toutefois à chercher des idées et des techniques innovantes afin de renforcer l’aménagement doux des digues, tout en tenant compte de la dynamique naturelle de l’environnement côtier. À cet égard, la connaissance des effets des eaux côtières peu profondes et des bancs de sable sur l’environnement côtier est primordiale.

Le Réseau de mesure de la côte flamande a été lancé en 2013 afin d’étudier en détail l’influence des bancs de sable sur la réduction de l’énergie des vagues. Ce réseau de mesure est constitué de sept bouées réparties sur la côte. Deux d’entre elles, la Westhinder et la Trapegeer, font partie du Réseau de mesure des bancs de Flandre déjà en place. Au large de la côte, les bouées forment plus ou moins une ligne qui s’étend de Westhinder jusqu’au Broersbank (banc de sable) et qui croise plusieurs bancs de sable existants.

Pendant 27 mois, dont trois saisons d’hiver, ce réseau servira à la mesure des vagues. Le département de génie du bâtiment de la KU Leuven a intégré toutes ces séries de mesures et a, grâce à ces dernières, créé une base de données unique sur les vagues. Dans un premier temps, ces données sont utilisées pour estimer l’influence des eaux côtières peu profondes et des bancs de sable sur le déplacement des vagues vers la côte. Dans la prochaine phase, la base de données sera utilisée afin de concevoir et d’optimiser deux séries de modèles. Ces séries de modèles pourront être utilisées ultérieurement afin d’estimer l’impact des grandes marées sur la côte. Elles entreront également en jeu dans l’étude de nouvelles techniques innovantes d’aménagement des digues.

Les résultats du projet Réseau de mesure de la côte flamande – Broersbank ont été présentés le 21 septembre devant un public scientifique. La conclusion la plus importante est que l’ensemble de données et l’appareillage de mesure uniques qui ont été constitués dans le cadre de ce projet vont contribuer à la poursuite des recherches visant à sécuriser et à renforcer la côte.

Les liens suivant vous permet de télécharger les présentations relatives au projet en néerlandais :