LE PONT ‘HET WRAKHOUT’

Le département CÔTE a entamé la construction du pont Het Wrakhout (pont du bois d’épave) en février 2013. Le pont relie en toute sécurité le quartier de Harendijke du Coq à la plage. Promeneurs, touristes et vacanciers ne doivent plus se hasarder à traverser la route côtière et les rails du tram de la côte, ce qui était dangereux.

Le pont, qui mesure 83 mètres de long sur 4,4 mètres de large, est composé d’une structure en acier revêtue d’un colombage en bois. Quelque 1 000 éléments en bois ont été utilisés. Les colombages ne comptent pas moins de 600 poutres de différentes longueurs. Près de 100 mètres cubes d’Azobé, un bois tropical, ont été intégrés à la construction. Le bois porte le label FSC, ce qui signifie que son origine est traçable. Le pont comprend encore environ 30 tonnes de profilés d’acier. Le pont Het Wrakout et les travaux d’aménagement ont été achevés début mai 2014.

L’architecture particulière du pont établit un lien ininterrompu avec le vent marin, le sable qui vole et l’atmosphère saline de la plage et de la mer. La construction en bois dégage une impression chaotique et hétéroclite et fait référence au bois d’épave que l’on retrouve ci et là dans les dunes. La construction concilie divers éléments et fonctions de la côte : la sécurité, la mobilité, la nature, la protection côtière, les paysages, les loisirs doux et la culture. Par ces aspects, elle constitue un cas d’école d’un projet intégré et durable de développement côtier.