CONTRÔLE DE LA SÉCURITÉ CÔTIÈRE

L'objectif du Plan directeur Sécurité côtière est de protéger la Côte flamande et l'arrière-pays contre l'impact d'une marée de tempête avec une période de retour de 1000 ans. Depuis l'approbation en 2011 du Plan directeur Sécurité côtière par le gouvernement flamand, la Division de la Côte a déjà mis en place diverses mesures de protection à hauteur des digues et les zones de dunes le long de la côte. Dans la mesure du possible, le choix s'est porté consciemment sur le réensablement des plages, où les plages ont été élevées et élargies. En conséquence, les vagues se brisent sur la plage et perdent leur énergie avant qu'elles ne puissent endommager les digues et les bâtiments derrière.

Compte tenu de la nature dynamique de notre littoral sablonneux, le Plan directeur Sécurité côtière prévoit tous les six ans une évaluation approfondie du niveau de sécurité, la soi-disant évaluation du niveau de la protection côtière. On vérifie si les 255 sections côtières répondent aux normes de sécurité suivantes :

  • Le débit d'eau de mer qui peut dépasser la ligne de sécurité au maximum de la tempête ne peut dépasser 1l/m/s. À ce débit, la stabilité des bâtiments adjacents n'est pas compromise.
  • La réduction éventuelle des dunes pendant la tempête ne peut pas s'étendre jusqu’à la première zone résidentielle.
  • Le volume des dunes qui reste après l'impact de la tempête doit être suffisamment grand pour éviter une brèche dans la ceinture dunaire.
  • Le revêtement de la digue doit rester stable pendant une tempête afin d'éviter une brèche dans la digue.

La deuxième évaluation de la protection côtière a été achevée en 2017. L'évaluation est basée sur les dernières connaissances scientifiques et méthodes de calcul. Au cours de l'étude, il a été vérifié si les zones déjà desservies sont toujours conformes aux normes de sécurité et où des mesures de protection supplémentaires sont nécessaires.

Résultat de l'évaluation

Aux endroits où des mesures ont déjà été mises en œuvre dans le cadre du Plan directeur Sécurité côtière, le niveau de protection a fortement augmenté. Dans certains endroits, cependant, des mesures supplémentaires sont nécessaires pour atteindre le niveau de sécurité prédéterminé. Ceci est dû au fait que les mesures de protection prévues n'ont pas encore été (entièrement) mises en œuvre ou parce que la plage nécessite un réensablement d’entretien.

En particulier, les mesures suivantes ont déjà été mises en œuvre ou prévues pour les digues de mer et les dunes :

  • Ostende Centre et Mariakerke : un réensablement d’entretien réalisé au printemps 2018.
  • Knokke-Heist : réalisation du réensablement prévu par le Plan directeur Sécurité côtière en automne 2018
  • Ostende – Mariakerke – Raversijde : construction d’un mur antitempête sur la digue– début des travaux prévus fin 2018
  • Digue Middelkerke : rénovation de la digue de mer– étude de projet en cours