ÉVACUATION DES ENGINS DE GUERRE

PENDANT LA PREMIÈRE ET LA SECONDE GUERRE MONDIALE, PLUSIEURS LIGNES DE DÉFENSE ONT ÉTÉ CONSTRUITES LE LONG DE NOS PLAGES ET CELLES-CI ONT SUBI DIVERS BOMBARDEMENTS. NOMBRE DE PROJECTILES SONT ENCORE ENFOUIS SOUS LE SABLE ET SONT TOUJOURS ACTIFS.

Depuis 1997, le département CÔTE détecte systématiquement ces engins de guerre non explosés. Des cartes des anomalies sont dressées sur la base de mesures ferromagnétiques. Les objets détectés peuvent être des objets métalliques tels que des bombes et des obus de mortier, mais aussi des objets inoffensifs. Sur la base de ces cartes et des études historiques, il est possible de déterrer ces objets de manière ciblée. Lorsque des engins dangereux sont détectés, le service de déminage de l’armée belge (SEDEE) est appelé pour les détruire. Les administrations locales sont impliquées et chargées de superviser les procédures de sécurité.

Les plages de La Panne et de Coxyde et de grandes parties des plages d’Ostende et de Bredene ont déjà été nettoyées. La plage de Wenduine est en cours de déminage.