UN PORT DE BLANKENBERGE PLUS SÛR, PLUS ÉLÉGANT ET PLUS VERT

Sous un soleil d'été radieux, le 3 juillet le ministre de la Mobilité et des Travaux publics Ben Weyts et l’échevin du Port Bjorn Prasse ont ouvert le mur antitempête autour du port de Blankenberge. Ce nouveau mur antitempête constitue l'épine dorsale de la protection de Blankenberge et de l'arrière-pays contre les marées de tempête.

Récemment encore, le port de plaisance de Blankenberge était l'un des maillons faibles le long de notre côte. En septembre 2016, la Division de la Côte et la ville de Blankenberge ont commencé la construction d’un mur anti-tempête autour du port. Outre la sécurisation de la côte, une grande attention est apportée à une plus-value fonctionnelle. Le mur est intégré dans l’environnement. Le mur sert de banc à certains endroits. L’ambiance des dunes est amenée de l’ouest à l’est, au moyen de plantes propres à la région côtière. La conception uniforme permet la création d’une promenade tout autour du port.  Promeneurs et cyclistes trouvent en cette promenade un trajet très intuitif.

La dernière verdurisation aura lieu en septembre 2018.

La Barcadère est actuellement la seule faille dans la ceinture de la protection côtière de Blankenberge. Depuis le début de 2018, il existe un accord entre les Autorités flamandes et la ville. Cette zone sera affrontée après l'été 2019.

Notons les chiffres suivants :

  • Seulement 20 % du mur antitempête se trouve au-dessus du sol, les 80 % restants sont souterrains
  • Environ 8.700 m² de palplanches ont été vibrées comme fondation dans la digue existante
  • Les palplanches les plus longues mesuraient jusqu'à 18 mètres de long
  • Les palplanches sont ancrées avec environ 2,2 kilomètres d'ancrages
  • Il y a prévu 80 mètres de bancs supplémentaires